Théâtre / Teatru
A strada cù Gelsomina

Théâtre / Teatru A strada cù Gelsomina

Marie-Joséphine Susini : A strada cù Gelsomina

Après le succès rencontré à Avignon, Marie-Joséphine Susini a incarné une nouvelle fois Gelsomina à Algajola lors du festival Strett in arte. La pièce écrite par Pierrette Dupoyet, d’après le film La Strada de Federico Fellini, met en scène la comédienne. Un spectacle époustouflant !

L’histoire : la mère de Gelsomina apprend le décès de sa progéniture et propose alors à Zampano, le forain, contre monnaie trébuchante de sillonner les routes avec lui. La jeune Gelsomina, sensible et sans expérience de la vie, va apprendre le dur métier du cirque aux côtés de cet homme bourru.

La comédienne la montre sans fard, avec ses interrogations, ses doutes… et sa force intérieure qui la pousse à se dépasser. Toujours…

La rencontre avec le funambule surnommé le fou va donner un sens à sa vie. Elle va comprendre que : « Le moindre petit caillou est utile, qu’il sert à quelque chose lui aussi. » Marie-Joséphine Susini est habitée par son idole, elle la protège et lui redonne vie.
Son interprétation touche profondément les spectateurs qui en redemandent ! Son interprétation, différente de la Gelsomina de Fellini touche la corde sensible, réveille des ressentis en chacun de nous.

Gelsomina, est décidément une obsession chez vous ?

J’avais proposé mon dernier spectacle Neige à Marie-Elise Luigi. Finalement j’ai joué à Algajola Gelsomina. C’est vrai que c’est un personnage qui colle à ma peau. Passer à autre chose c’est très difficile. J’ai joué plusieurs fois cette pièce avec beaucoup de succès à Corte, à Morsiglia, Marignana, Porto-Vecchio et Bonifacio. Zicavo, c’était un beau cadeau. J’ai un souvenir merveilleux dans les jardins du Fangu, à Bastia. Cela lui va très bien d’être joué à l’extérieur. Elle est sur la route. Elle pourrait être en pleine nature ! C’est une jeune fille naïve. Le spectacle est très sobre. Ce n’est pas comme avec Neige qui est plus compliqué. Avec Gelsomina, je n’ai pas besoin de technique. On a refusé ma pièce au Festival du film italien et sur Ajaccio. C’est dommage ! J’aurai aimé que le film et ma pièce passent en une soirée !

 

Parlez-nous de votre personnage. En quoi se distingue t-il de celui du film ?

Ma Gelsomina est très méditerranéenne. C’est un personnage poétique et populaire. Ça traverse tout le monde. Ce n’est pas intello et c’est une très belle écriture.  Je l’ai en moi. Elle me porte. J’ai envie de la protéger, de la secourir. Elle me touche profondément. Elle est dans la misère. Elle va aller sur les routes avec Zampano. Gelsomina, comme Neige, c’est la même poésie.  Et elle rencontre elle aussi un funambule. Le public est revenu me voir plusieurs fois. Même à Avignon j’ai eu de très bons retours et une excellente critique. Le théâtre est vivant. J’aime être là, sur scène, j’aime sentir le public. Durant une heure, je suis dans l’émotion. J’essaie d’être authentique. A chaque représentation, ce n’est jamais la même chose. Il y a toujours un grand silence à la fin. Je sens qu’ils sont dedans. À fond.

 

Jouer seule sur scène est une prise de risque ?

C’est une sacrée prise de risque. L’angoisse, je la ressens avant d’aller sur scène. Et cela depuis mes débuts. Jouer seule, c’est un choix. Je choisis mes textes, comment je vais travailler. Je répète chez moi. Je me fais mon espace. Je peux aussi répéter mon texte en marchant. Si je suis en résidence, c’est très bien. Je répète le soir pour le lendemain.

Vos projets ?

J’aimerai faire une tournée dans les villages. Je vais aussi jouer Neige en novembre à Porto-Vecchio et en décembre à Marignana. En mars, je serai à Avignon, au théâtre de L’Oulle.

Entretien réalisé par Francesca QUILICHINI

 « J’ai juré de vous émouvoir, d’amitié ou de colère, qu’importe ! »
Georges Bernanos

Crédit photos : © Marie-Joséphine Susini









Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Ce contenu est protégé par les droits d\\\\\\\'auteur !!