Le Bloc-notes
Le Bloc-notes de Grégory-Alexandre Piève

Le pompon des marins porte bonheur à qui le touche, un peu comme celui des golden boys à la Bourse, en or et en deux exemplaires.

*****

À cœur vieillot rien d’extensible, et surtout pas les artères…

*****

Les gens cassent tout, alors si Molière a soi-disant promené un miroir dans la rue, ce fut sûrement sept ans avant de mourir.

*****

Les mouettes aiment le poisson, comme les Japonais. Les mouettes crient très fort, comme les Japonais. Les mouettes vivent sur des îles isolées en Bretagne, les Japonais préfèrent photographier le Mont-Saint-Michel les jours d’affluence.

*****

La douceur de certaines jeunes filles sans voitures ne doit pas faire oublier la rudesse des contractuelles.

*****

Dans de nombreux cas, le seul moyen de lire quelque chose d’intéressant d’une femme est de décrypter ce qui est tatoué sur son corps.

*****

Le couscous est un plat typique marocain.

L’œuvre inachevée de Tchelitchev est un plat triptyque marouflé.

*****

Mélanie Klein a décortiqué le cerveau du nourrisson sans user d’instruments chirurgicaux.

*****

Certains érudits ne savent rien de l’éloquence mais conviennent parfaitement des vertus lénitives de la parole.

*****

L’unique privilège de l’âge est d’entendre moins de fadaises, non en raison des prévenances que vous suscitez mais en raison de la surdité qui ne manque pas de vous faire allégeance.

*****

Je ne suis pas coureur, marcheur de jupon à la rigueur.

*****

Les sénateurs et députés bigames ne sont pas tous partisans du bicamérisme, surtout s’ils préfèrent avoir leurs 2 femmes dans la même chambre.

*****

Ajaccio-Sainte-Hélène

Ajaccio sous le vent ressemble à Sainte-Hélène.

Le général y pleure une injuste rumeur,

Aux carreaux, où les femmes vont dans leur pâle haleine

Tracer des mots instants, dans d’augustes demeures.

Le soleil des batailles éclaire depuis la ville.

Au nocturne impérial la lune fait silence.

Comme un pâtre au redoux, Napoléon, d’un cil,

Scrute au loin son troupeau rendu aux nonchalances.

Extrait de l’ouvrage Petite Suite Corse de Grégory-Alexandre Piève à commander sur :

http://www.boutiquecorse.net/fr/a/livres-corses/poesie-livre-de-g-a-pieve-petite-suite-corse-10-poemes/7/655









Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Ce contenu est protégé par les droits d\\\\\\\'auteur !!