Literatura/Litterature
Troubadours Art Ensemble et Performance

Literatura/Litterature Troubadours Art Ensemble et Performance

Une création originale de

Troubadours Art Ensemble et Performance

Da issa cima di mondu   com’è s’iddu ci fussi qualchì cima di mondu  piddi è brioni

                                Tu cries du bout du monde comme s’il y avait des bouts de monde

                                                                                    Alain Di Meglio

                 3 représentations exceptionnelles avant tournée en Occitanie

                 Vendredi 20 avril 21h           Espace Saint Jacques à Bonifacio (entrée gratuite)

                  Samedi 21 avril 21h              l’Aghja  à Ajaccio (Billetterie sur place)

                 Dimanche 22 avril 15h30      Bastia , Vieux port , Quai de l’avitaillement (gratuit)                                                                                                                                                        

Se pourrait-il que la mer, cette mer qui est nôtre soit aussi la leur ?

Eux, à la fois si semblables et si différents !

Les gouttes d’eau ne sont que des gouttes, elles se ressemblent, dit-on communément…

Il n’existe pourtant pas deux gouttes qui soient rigoureusement semblables…

La voici donc cette autre mer que nous souhaitons célébrer : une mer aux multiples facettes où affleure, sous l’apparente diversité des hommes et des cultures, l’unité et la permanence d’un message à redécouvrir et à célébrer.

Son avenir est inscrit dans la logique même de cette démarche qui est de bâtir des ponts, d’emprunter des navires, de semer… même si nous savons tous qu’il faut beaucoup semer pour récolter un peu de ces graines prometteuses de survivance.

Il en fut toujours ainsi.

Inlassablement, nous célèbrerons cette mer afin que le jour qui se lève soit un jour nouveau oublieux des vieilles querelles.

Poésie et la musique, qui sont unies depuis la nuit des temps portent les voix multiples de ceux qui croient encore en l’Homme.

Riche de racines ancrées au plus profond de nous, cette création a pour ambition d’affirmer haut et fort un message de paix et de fraternité. 

ALTRU MARE / AUTRA MAR 

Le spectacle :

Création poético-musicale

Langues : Corse, Occitan, Castillan, Français

Norbert Paganelli, poète ; Henri-Etienne Dayssol, poète ; Gérard Zuchetto, auteur, chanteur et compositeur ; Sandra Hurtado-Ròs, chanteuse et compositrice ; André Rochard, musicien poly-instrumentiste ; Thierry Gomar, musicien, percussionniste, vibraphoniste.

Le propos :

Les textes en langue corse de Norbert Paganelli, ceux en français d’Henri-Etienne Dayssol donnent écho aux poèmes en langue occitane de Franc Bardou, Gérard Zuchetto, des troubadours et en castillan d’Antonio Machado et Federico Garcia Lorca dans une création musicale originale mêlant instruments traditionnels ou anciens (oud, guiterne, vièle à archet, nei, derbokas, zarb…) et instruments plus actuels tels le clavier et le vibraphone.

Spectacle chanté, parlé et joué à six voix pour porter plus loin les valeurs d’humanisme et de fraternité au sein d’une Méditerranée qui trop souvent se déchire.

Donner à rêver mais aussi à agir pour ne pas trembler devant la montée des intégrismes. A leur façon, les artistes sont les passeurs de ces idées de tolérance, paratge, convivencia. 

les poètes 

Norbert Paganelli :

Il s’est impliqué dans les années 70 au sein de l’Internationale Poétique fondée par André Laude et François Bott. Il prit part ensuite au mouvement culturel insulaire en s’investissant dans la création en langue corse. Auteur d’une quinzaine d’ouvrages, il a été distingué à de nombreuses reprises : Premier prix de poésie corse à Santa Teresa di Gallura (2009) ; Prix de la création littéraire de la Collectivité Territoriale de Corse (2014) ; Prix du livre corse (2015) ; Prix Don Joseph Morellini du Conseil départemental de Haute Corse (2016).

Il n’hésite pas à collaborer à des réalisations collectives : Petre senza nome/Pierres anonymes  (A’ Fior di Carta, 2010) ; A Cerca/La Quête (A’ Fior di Carta, 2012) ; Tarra d’accolta/Terre d’accueil (35 auteurs contre le racisme et la xénophobie), A’ Fior di Carta, 2015 ; Parolli in biancu è neru/Paroles en noir et blanc (bilingue) avec C. Ferrara et A. Di Meglio (Le Bord de l’Eau, 2016). Il a fondé, avec Henry Etienne Dayssol, l’association PERFORMANCE qui organise plus des lectures théâtralisées en Corse et sur le continent.

Il a coordonné la récente anthologie de la poésie corse contemporaine en édition bilingue Musa d’un populu (Le Bord de l’Eau) qui rassemble 52 auteurs.

Franc Bardou :

Né à Toulouse en 1965, il écrit en occitan depuis 1989 et collabore à la revue Òc. Il est le rédacteur en chef de la revue Gai Saber. Auteur d’une thèse de doctorat sur l’œuvre et la pensée de René NELLI (1907-1982), il est membre de l’Académie de Jeux Floraux de Toulouse et de l’Academia Occitana. Auteur de recueils de poèmes tels que Filh del Cèrç (1995), prix Paul Forment (1996), Cant del Cèrç (1996), La crida (2003), Atlàs londanh (2006), L’arbre de mèl (2010), Fòc als uèlhs ai set de brasas (2013), Lai on non l’esperavas pas (2013) et d’un manifeste littéraire consigné par les écrivains de sa génération au sein du Movement Descobertista (1998). Sa pratique poétique s’articule autour du rythme, dans une perspective hallucinatoire qui ouvre l’imaginaire  à tous les possibles, ce qui lui a valu le prix Goudouli de l’Académie du Languedoc « pour l’ensemble de son œuvre poétique » en 2011.  Dernières publications aux éditions Troba Vox ‘’Cançonièr d’un temps esperdut’’, 2016 et ‘’Nocturnal d’errança’’, 2017.

 Henri-Etienne Dayssol :

Méridional d’origine, il fut un militant de la première heure du renouveau de la langue occitane. Il partage le destin du peuple corse depuis 1982 et c’est en conscience qu’il anime la vie culturelle de l’Île. C’est un adepte de la scène qui met ses textes en musique et à l’épreuve du partage oral.  Son écriture, il la veut accessible, moderne mais enracinée. Il postule que l’intime est le domaine de la seule vraie communication à même de faire vibrer les âmes et lever les malentendus.

Il a publié Voxpoésie en 2011 chez Colonna Édition, une sélection de ses textes ayant la forme de chansons. Il a apporté sa contribution à diverses publications : Moissons d’Automne  publié en 2012 chez Bord  du Lot ; Sponda en 2013 chez  Nouvelles  Rives ; »Tarrra d’Accolta » en 2015 chez A Fior di Carta et Dimension Fées en 2016 chezRivière Blanche. Il a fait paraître enfin : Au Labyrinthe des Miroirs en 2017 chez Musa Édition, un livre très emblématique de sa démarche d’écriture.

chanteurs et musiciens

 Gérard Zuchetto

Il est l’auteur de trois anthologies poétiques consacrées aux troubadours.Fréquentant les poètes René Nelli, Max Rouquette, Max Allier et le compositeur Alphonse Stallaert, il mène une réflexion personnelle sur l’interprétation musicale de la poésie contemporaine : L’hérétique et La petite lampe sur la mer (poèmes de René Nelli et René Depestre ; Michel Rousset, piano), Lo maucòr de l’unicorn (Alphonse Stallaert/Max Rouquette/Trio Sonata Concert).

Son parcours musical est jalonné de plusieurs expériences et spectacles pluridisciplinaires mêlant musiques anciennes aux musiques actuelles grâce à des créations et compositions co-écrites avec Sandra Hurtado-Ròs : Flamenca ! (2003), balade occitane d’après le manuscrit médiéval original de la B.M. de Carcassonne et Na Loba (2007), un conte musical retraçant l’histoire du trobar et du catharisme au moment de la croisade contre les Albigeois …Un chemin toujours sous-tendu par sa fidélité à la langue occitane et aux poètes du Sud, chantres du génie d’Oc. Il met en musique : les troubadours, Joe Bousquet, René Nelli, Pierre Reverdy, Charles Cros afin de projeter le chant de la poésie occitane dans un univers contemporain.

Gérard Zuchetto développe cette conception dans les diverses rencontres musicales, concerts, enregistrements et Master Classes qu’il organise. Ce qui le conduit, depuis 2010, à démultiplier, avec la professeur Marisa Galvez,  le programme Performing Trobar à l’université de Stanford – Palo Alto. Il est également directeur artistique et fondateur du festival Les troubadours chantent l’art roman en Occitanie depuis 2006.

Sandra Hurtado-Ròs

Les études de chant au Conservatoire de musique de Narbonne puis à Aix-en-Provence permettent à cette soprano de découvrir la musique baroque et médiévale. Après quelques expériences comme soliste dans le chant choral ou dans la musique contemporaine (« D’une couleur lithique » 1999 de François Rossé), elle étudie la lyrique des troubadours et devient soliste de Troubadours Art Ensemble. Dans ses interprétations des chansons séfarades ou des canciones populares de Manuel de Falla, Sandra Hurtado-Ròs exprime sa passion pour la mélodie, renouant ainsi avec ses racines Sévillanes et le chant profond de son Andalousie natale.

André Rochard

Il est poly-instrumentiste et fondateur de l’ensemble Le Concert dans l’œuf.C’est un spécialiste des musiques anciennes et traditionnelles et également un remarquable soliste, qui exprime un jeu subtil et coloré dans ses interprétations toujours remarquées. Mick André Rochard, professeur de Conservatoire, est l’auteur de plusieurs enregistrements de musique médiévale et de la Méditerranée.

 Thierry Gomar

Il étudia la percussion dans les conservatoires de Perpignan, Montpellier et Paris ainsi que la musicologie à la faculté de Paris-Sorbonne. Il participe à plusieurs formations de musique médiévale, baroque, classique… ou contemporaine en tant que vibraphoniste. Membre de plusieurs formations musicales, Thierry Gomar est également compositeur et professeur de Conservatoire auteur de plusieurs enregistrements de ses créations personnelles.

 

 

 

 









Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Ce contenu est protégé par les droits d\\\\\\\'auteur !!