Artigianatu /artisanat
Noëlle Figarella, la vannerie passion

Artigianatu /artisanat Noëlle Figarella, la vannerie passion

L’artisane a fait de sa passion son métier. Depuis quelques temps déjà, elle propose des stages afin de sensibiliser le public aux créations artisanales made in Corsica

Installée à Silvarecciu, en Castagniccia, Noëlle Figarella perpétue le savoir-faire que les anciens lui ont transmis : « Le savoir est à tout le monde. Je souhaite transmettre ce que les anciens m’ont appris pour que ce savoir-faire ne se perde pas. Je tresse des paniers, des corbeilles et des nasses avec les matériaux que la nature m’offre. J’utilise le myrte, l’osier, l’olivier sauvage, le jonc, le châtaignier, la clématite, la ronce. »
Elle crée des modèles issus de la tradition et adapte son talent aux créations design contemporaines. Ses paniers ne sont pas que décoratifs. Ils sont utiles et multifonctions comme ses corbeilles qui peuvent contenir des fruits, des légumes et des champignons : « Vous pouvez les utiliser en tant que passoire pour rincer tous vos fruits et légumes. C’est écologique ! » En effet, les paniers et corbeilles confectionnés dans des matériaux naturels sont une alternative écologique aux sacs plastiques, pollueurs et nocifs pour notre environnement. À son actif, des « fattoghje » et des « casgiaghje » (faisselles) issues de la tradition ancestrale corse. « Elles servent à égoutter le brocciu (fromage frais) et à la fabrication des fromages corses. Elles peuvent aussi servir de rangement pour les produits cosmétiques, les bijoux, et les huiles essentielles. » Le « spurtellu » corse est un panier typique de la Castagniccia adapté à la récolte des châtaignes. Réalisé à base de rejets de châtaigner, c’est un panier robuste et bien pensé. Sa solidité permet au ramasseur de châtaignes de prendre appui sur son anse pour soulager son dos et ses genoux.

Les journées Savoirs et Découvertes

L’artisane a eu l’idée de proposer des stages tous niveaux : elle initie durant deux jours des stagiaires à son métier et leur sert de guide pour leur faire découvrir le travail des autres artisans, qui comme elle, ont la même conception de leur métier issu de la tradition et sont prêts à échanger leurs compétences. Avec ses « élèves », elle s’est rendue à Ucciani chez des exploitants de safran : « Le safran, c’est quelque chose qui sort de l’ordinaire, raconte-t-elle. Mes stagiaires ont vu comment on le cultive et comment on le récolte. » Une autre visite a été consacrée à la savonnerie artisanale I Suvari de Petretu-Bicchisà. De cette collaboration avec le savonnier sont nés des porte-savons en myrte.

Chaque stage d’initiation coûte100 euros. Un prix plus que raisonnable quand on connaît l’investissement de Noëlle Figarella qui ne ménage ni son temps ni son travail pour offrir le meilleur d’elle- même. Ce n’est pas pour rien qu’elle est ambassadrice des métiers d’art.

FRANCESCA QUILICHINI

Contact : www.natalina.odexpo.com

Photos ; F.Q.

Les prochains stages 

Les 24 et 25 février à Purti Vechju. Le dimanche 25 février au matin est programmée une belle balade aux marais salants. La vannière Sylvie Luisi sera présente pour partager ses connaissances de la vannerie en osier.









Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Ce contenu est protégé par les droits d\\\\\\\'auteur !!