Storia/Histoire
L’hommage de Bastia au chanoine Letteron

Storia/Histoire L’hommage de Bastia au chanoine Letteron

Pour le centième anniversaire de sa mort, la Société des Sciences et la bibliothèque Tommaso Prelà organisent le mercredi 18 avril une journée riche en exposition, atelier, lectures, table ronde et messe.

Le chanoine Letteron a fondé le musée de Bastia et la Société des Sciences Historiques et Naturelles de la Corse. Le premier numéro du bulletin a été publié en 1881.

Pour la petite histoire, rappelons que c’est le chanoine qui a découvert des manuscrits importants sur l’histoire de la Corse, notamment celui de Giovanni della Grossa.

«  C’est lui qui a établi le premier catalogue d’une bibliothèque » raconte Linda Piazza, la conservatrice de la bibliothèque. Son œuvre est immense : près de 20 000  pages de manuscrits déchiffrés, transcrits de sa main et publiés ! Il a aussi fait un travail d’édition et de diffusion qui a fait connaître l’histoire de la Corse dans les bibliothèques et instituts prestigieux du monde entier. De 1881 à 1937, la Société a publié 529 fascicules. La publication des bulletins se poursuit aujourd’hui sur des domaines les plus variés. Philippe Peretti, adjoint au patrimoine,  souligne l’importance du travail accompli par le chanoine : « Bastia lui doit beaucoup. Il a été conservateur du musée, bibliothécaire, curé et professeur de l’enseignement public et fondateur de la Société des sciences. »

Pour  Janine Serafini, un des piliers de la Société des Sciences et ancien conservateur du musée de Bastia, cet hommage coulait de source : « Le Chanoine Letteron a imaginé que le meilleur moyen de sensibiliser les corses à leur culture c’était de créer une société savante sur le modèle de celle de l’Yonne. En juillet 1880, il fait le discours de la remise des prix du lycée qu’il termine sur la langue corse. Il avait donné le mode d’emploi pour qu’on puisse la sauver. Il a été frappé par les voceri qu’il compare aux chants de l’antiquité grecque.»

Caroline Michel, responsable du patrimoine,  revient sur l’ampleur de l’héritage laissé par le chanoine aux générations futures. Un héritage qui s’inscrit dans la modernité avec  l’implication de la bibliothèque auprès des jeunes.

L’hommage va débuter le matin par un dépôt de gerbes sur la tombe du chanoine par le maire de Bastia. Rendez-vous est pris ensuite à la bibliothèque Prelà. Lors de cette journée seront présentés des manuscrits inédits. La vie de la bibliothèque à cette époque sera évoquée. Des lectures des élèves sont  à mettre en relation avec le fait que le chanoine Letteron était professeur agrégé de lettres au Lycée de Bastia. Le Conservatoire Henri Tomasi va jouer un morceau de musique. La table ronde va réunir plusieurs intervenants.  Au final, une grande messe chantée par les chorales en présence de toutes les confréries de la Ville aura lieu à la Cathédrale Sainte Marie.

Francesca Quilichini

Photos F.Q.









Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Ce contenu est protégé par les droits d\\\\\\\'auteur !!