Creazione/Créateurs
Joutes créatrices entre artistes et poètes

Creazione/Créateurs Joutes créatrices entre artistes et poètes

50 poètes, 10 peintres et photographes participent à une exposition unique  à Ajaccio à l’Espace Diamant du 27 juin au 5 juillet.

L’objectif de cette manifestation est de sortir la poésie du cadre habituel de l’écrit en l’associant à des créations graphiques confiées à des artistes contemporains. Dix  artistes ont été retenus par Norbert Paganelli qui a confié à chacun cinq extraits de poèmes. À chaque fragment de poème est donc associé une œuvre graphique originale conçue pour l’occasion ou déjà existante. 10 peintres et photographes ont décidé d’en découdre avec les 50 poètes présents au sein du florilège de la poésie corse contemporaine  et de prolonger leurs textes par des créations graphiques, bref en leur en faisant voir de toutes les couleurs…

Vannina Van Shirin, Jackie Pianelli, Johanna Sanna, Jean-Dominique Davane, Joëlle Garcia, Françoise Ricardoni, Marie-Paule Guiderdoni, Dominique Appietto, Chantal Maroselli, Bernard Filippi ont accepté de prendre pour « pré-texte » les poètes de L’Anthologie Musa d’un Populu (éditions Spondi) afin de réaliser des œuvres picturales originales.

Cette démarche, maintes fois initiée ailleurs,  a pour ambition de contribuer au décloisonnement des pratiques créatives corses en favorisant une transversalité des différentes approches. Norbert Paganelli, explique les raisons qui l’ont poussé à organiser cette manifestation : « Ce qui est assez désolant, c’est de constater que, bien souvent, ceux qui créent ne se rencontrent pas. Seul l’univers de la chanson permet une collaboration entre auteurs et compositeurs mais les échanges entre les plasticiens et les poètes, par exemple, sont inexistants. Or, le processus de création, qu’il soit pictural ou littéraire, répond aux mêmes impératifs et s’alimente aux mêmes sources. Echanger, s’interpeller, puiser dans le champ d’autres pratiques artistiques est vital. Notre époque est une époque de cloisonnement excessif où l’on met un point d’honneur à ranger les créatifs dans des catégories prédéfinies. La création n’est pas une armée, les artistes et les écrivains ne sont pas des soldats alignés pour la parade et marchant au pas mais des électrons libres qui tous ont pour mission de proposer une autre lecture du réel car celle qu’on nous impose est fallacieuse. »

Une initiative à saluer !









Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Ce contenu est protégé par les droits d\\\\\\\'auteur !!